Filmmakersnet
Protégé par mot de passe 

TRINA CRIA

 
TRINA CRIA

4.0/5 (4 votes)

Film n° 660 vu 131 fois
Ajouté le: 2016-02-02 07:41:17
par: GIUSEPPEGUARNER
Modifié le: 2017-04-04 14:29:18
par: GIUSEPPEGUARNER

Une matinée ordinaire pour les Guarneri, modeste famille d'origine Sicilienne.
Au petit déjeuner, une sonnette retentie...
La Police.
Et tout bascule.



Notes du réalisateur

Jo Guarneri m’a été présenté un jour d’été 2015. Il cherchait un réalisateur pour raconter son histoire, enfin, plutôt l’histoire de sa famille, touchée par un drame qui pourrait paraître presque banal à un regard extérieur mais qui au sein même d’une famille très unie, de trois frères et une soeur devient un cataclysme.
Ce drame, c’est le décès « accidentel » de Rosella, la jeune soeur (9 ans) qui, rentrée à l’hôpital pour soigner une infection dentaire, n’en sortira pas.
L’idée était de partir sur un long métrage racontant l’histoire de la famille, d’origine sicilienne, de 1967 (date de son arrivée sur Marseille), jusqu’à nos jours. Un début de scénario avait été écrit par les comédiens Farid Mohamed Hadef et Chris Tomneer (présent dans le film dans le rôle d’Angelo, le père). Celui-ci était déjà foisonnant, très riche, se déroulant dans une multitude de lieux, avec comme point culminant la critique des institutions médicales par le procès qui s’ensuivit. Nous nous trouvions donc face à un film totalement irréalisable sans budget.
Il fut alors fait le choix de travailler sur une forme plus courte en se recentrant sur la perte de Rosella et ses conséquences sur les proches. Alors, exit les années 60, le thème étant intemporel, l’histoire se déroule de nos jours. Seuls les noms ont été gardés.
Ainsi le film aborde la thématique du deuil et tente de montrer la réaction des uns et des autres face à ce drame et surtout les conséquences dramatiques qui peuvent en découler. A travers cette galerie de personnages, il n’est pas évident que chacun puisse trouver sa juste place sur une durée d’une vingtaine de minutes. Nous avons donc écrit et tourné le film en posant une structure familiale bien précise, avec un père qui tente de la maintenir coûte que coûte, alors que celle-ci s’effrite quotidiennement, notamment par le comportement de la mère qui a basculé dans la folie, s’imaginant que sa fille est encore à côté d’elle.
Certains éléments religieux sont disséminés dans le film et l’origine sicilienne est également rappelée via quelques objets, ceci afin de coller au mieux à la réalité de cette famille dont les membres sont de religion catholique.
La force des paysages Méditerranéens est essentielle. Elle évoque, bien entendu le soleil et le bleu splendide de la mer, mais symbolise aussi un caractère solide comme Angelo, meneur d’hommes, dissimulant une profonde sensibilité. D’où une ouverture par un plan sur un sol rocailleux et sec.
Il y avait donc vraiment une histoire à raconter, tragique et susceptible de toucher chacun, car le décès brutal d’un proche, surtout d’un enfant, reste un de ces moments qui nous rappelle la fragilité de notre condition humaine et sociale où, du jour au lendemain, ce que nous avons mis des années à construire avec une patience infinie s’effondre en quelques terribles instants.
Nous bâtissons nos maisons sur du sable.
David SIMON
Réalisateur

Réalisé par: David SIMON
Soumis par: GIUSEPPEGUARNER
Fr , 2016
Genre: Fiction , Drama, Tous publics
Durée: 00:14:45
Langue: Francais et Ital
sous-titre: Anglais
Production: Joseph GUARNERI
Support de tournage: Autre support
Relief: 2D
format d'image: 2.35
son: Stereo
Musique: Entièrement originale
Festival: Non actif pour festival

Equipe

GUARNERI Joseph PRODUCTEUR
SOUTHFILMS Co Producteur
Métrages FM Co Producteur
Alexandre Laugier Directeur de la photographie
Valentin Simonelli Musique
Adrien Lacroix Son
Vous avez besoin du mot de passe pour voir le film

TRINA CRIA

Cette page est protégée par un mot de passe (660)
Entrer le mot de passe pour voir la page
Risque de ne pas fonctionner si vous avez désactivé les sessions.