Filmmakersnet

Les Clayes du Cinéma 2013: le forum du festival

Vous étiez au festival? Comme réalisateur ou spectateur. Ou vous en avez entendu parler.

Nous expérimentons ce forum pour vous permettre de vous exprimer. C'est une suggestion venant d'un des spectateurs d'ailleurs, et j'ai trouvé l'idée intéressante.

Le moment fort étant passé, voici un moyen de prolonger le plaisir, de dire ce qu'on n'a pas pu dire,  ou de faire des propositions.
Exprimez vous sur les films, sur l'organisation, sur l'ambiance, etc...
Discussion libre

(c'est dans la rubrique Forum/Général du site filmmakersnet.com)


Actions
Nombre de commentaires 13

5.0/5 (3 votes)

General: 179 créée: 2013-06-05 00:23:10 par: Ardi MàJ: 2013-06-18 21:34:22 par:Ardi, vue 1826 x (1.94ms) P: 179

1

Comment régir dans ce forum?

 

Ardi (Ardeshir Golgolab) / AAis
Ardi
  • Currently 5.00/5

Cliquez sur le gros bouton ci-dessus, tapez votre commentaire et cliquez sur le bouton "enregistrer" à droite.
Un mailing automatique est alors envoyé à tous ceux qui ont déjà posté des commentaires.

Message 855
Envoyé 2013-06-05 01:06:25
Modifié le 2013-06-05 01:06:25

2

Réponse

 

OlivierLallart (Olivier Lallart)
OlivierLallart
  • Currently 5.00/5

Le festival s'est déroulé dans une très bonne ambiance, Ardi très pro et bon animateur, de belles rencontres entre réals, je ne regrette pas d'être venu, même si j'aurais bien aimé qu'un ou deux films dits "à petits budgets" soient récompensés (pas forcément le miens mais certains étaient vraiment excellents) car cela peut permettre d'encourager vraiment et surtout d'aider de jeunes réals qui comme moi auront du mal à se faire une place, car là seuls des courts à gros budgets ont été récompensés et je ne pense pas que la plupart de ces réals là aient besoin de ces récompenses pour pouvoir produire leurs prochains courts...bref peut-être que je me trompe, de toute façon les avis des uns et des autres sont toujours subjectifs, on trouvera toujours à redire sur un palmarès, même si dans l'ensemble je l'ai trouvé plutôt justifié!

Sinon niveau organisation pas grand chose à redire, on ne peut pas vous reprocher la panne du début, vous aviez fait pleins d'essais la veille et ce genre de chose peut arriver à n'importe qui.

6 heures de films ça fait peut-être un peu beaucoup, et en même temps ils étaient tous bien alors difficile d'en retirer...

Sinon seule petite chose, je pense qu'il aurait été bien de mettre le buffet juste avant la dernière session de films car le buffet à 22h30 sachant que la plupart des réals venaient de loin et partaient de chez eux vers 10h du mat et avaient peu ou pas mangé le midi, l'attente était longue!

Bon hormis ça il faut absolument continuer ce festival car c'est l'un des meilleurs qu'il m'ait été donné de faire et en terme d'ambiance c'était top!

Félicitations à toute l'équipe!

Olivier Lallart

Message 856
Envoyé 2013-06-05 17:42:25
Modifié le 2013-06-05 17:42:25

3

Merci

 

Ardi (Ardeshir Golgolab) / AAis
Ardi
  • Currently 5.00/5

White SwanMerci Olivier d'avoir ouvert cette discussion. J'espère que d'autres suivront.
(Je rappelle que Olivier est l'auteur de White Swan)

White Swan, un film que j'ai trouvé très efficace en présélection et en redécouvrant sur grand écran c'était encore mieux. Et je pense que tu as ressenti pendant la projection que ça fonctionnait aussi très bien sur le public. Plusieurs personnes m'en ont encore parlé pendant la pause. Oui bravo! Quand ça plait au public, c'est aussi une récompense pour tous ceux qui ont organisé le festival.

Un scénario bien travaillé. D'abord cette tension créée quasiment dès la première minute du film. Ça donne la direction du film. on s'identifie tout de suite au personnage principal. On se dit oui, si ça m'arrivait je ferai pas mieux. Ca nous tient en haleine jusqu'au bout jusqu'aux chutes finales, honnêtement inattendues et très bien vues. Les comédiens sont d'ailleurs bons.

Après comme tu le précises c'est un film à petit budget... et ça se voit un peu. Je trouve très bien le générique du début et le choix musical, Ca annonce qlq chose de sympa à venir. Mais dès la première séquence l'esthétique est vidéo. C'est un mélange de grande profondeur de champs, de colorimétrie et de l'éclairage qui trahit sans doute cet aspect. Et puis le décors semble être plutôt subi que recherché et voulu. Toutes choses que tu peux certainement améliorer dans tes prochaines productions de sorte qu'on ne puisse plus faire la différence entre un film à budget et un film no-budget.

Merci pour tes remarques sur le festival, et j'espère te revoir l'année prochaine avec un nouveau film.
Cordialement
Ardi

Message 857
Envoyé 2013-06-05 22:30:54
Modifié le 2013-06-05 22:30:54

4

Réponse

 

Agloup ( )
Agloup
  • Currently 1.58/5

Pour ce qui est du festival en tant que tel, mon seul "regret" est que les pauses ont été un peu trop courtes ce qui, à mon avis, a limité la possibilité d'échanges entre le public et les auteurs. Aussi, le fait de pouvoir le faire via ce forum ne peut-être qu'une intiative bienvenue...

Je précise que je ne réagis ici qu'en tant que simple amateur de cinéma habitant les Clayes. Pour ma part, j'avoue que parmi l'ensemble de la sélection, très bonne de mon point de vue au demeurant, 2 courts-métrages ont particulièrement retenu mon attention. Il s'agit d'Une Sonate et de The Viewers. Bien que les histoires soient très différentes, c'est plutôt le mode narratif qui m'a conquis avant tout. J'ai trouvé très maîtrisée cette manière de conduire le spectateur d'un point de départ à un point d'arrivée. Aussi, je serais particulièrement intéressé de connaître les sources - peu importe la nature - qui ont inspiré leur travail respectif dans l'accomplissement du résultat final. Si les auteurs (scénariste, réalisateur etc...) venaient à passer par "là", je les en remercie par avance...

Message 858
Envoyé 2013-06-06 10:41:07
Modifié le 2013-06-06 10:49:27

5

Réponse

 

OlivierLallart (Olivier Lallart)
OlivierLallart
  • Currently 5.00/5

Merci Ardi pour ta critique que je trouve très constructive et pertinente !

Effectivement j'ai ressenti que ça a plutôt bien fonctionné au moment de la projection et pour moi c'est toujours un grand plaisir !

Après comme tu le dis très justement le décor est plus subi que voulu, je n'avais pas de budget et j'ai préféré prendre un appart gratuit qu'un autre qui coûtait 150 euros à cause de mon manque de budget, je l'ai regretté par la suite, de même que l'utilisation d'une EX3 qu'on nous avait généreusement prêté mais qui a effectivement un rendu très vidéo...

Bref pour le prochain je vais vraiment essayer de trouver des fonds (et c'est là le plus dur!), frapper à toutes les portes je ne sais pas, pour pouvoir pallier tout cela, j'espère réaliser mon prochain court en décembre pour pouvoir vous proposer quelque chose de plus abouti l'an prochain !

Bon week-end à tous !

Olivier

Message 859
Envoyé 2013-06-07 09:00:12
Modifié le 2013-06-07 09:00:12

6

Réponse à Olivier

 

CathCayre
CathCayre
  • Currently 1.51/5

Bonjour,

Je suis la co-réalisatrice du film Maux croisés, qui fait partie des films récompensés au festival.

Par rapport à la remarque sur les budgets : le budget de Maux croisés a été de 2000 €, financé sur nos fonds propres, via notre association, et par une collecte sur le site de crowdfunding Ulule. On peut donc considérer, je crois, que c'est un film à petit budget ! En revanche c'est sûr que nous avons eu la chance d'avoir une grosse équipe réunie sur ce projet, bénévole et enthousiaste, rassemblant des professionnels et des amateurs, qui s'est mobilisée parce que nous avons un réseau de connaissances et par intérêt pour le projet. C'est une chance énorme, qui nous a permis d'avoir un film de qualité quasi professionnelle.
Cela dit je ne suis pas pour abuser du bénévolat, et pour le prochain film nous souhaitons trouver une production et assez d'argent pour payer les principaux intervenants.

En ce qui me concerne, c'est mon premier court métrage, et comme tous les autres réals je rame pour trouver un minimum de soutien et d'intérêt pour mes projets.
Donc ce prix va au contraire beaucoup nous aider à donner de la crédibilité ! Nous faisons bel et bien partie des réals qui en ont absolument besoin. Martin et moi sommes dans l'écriture du prochain court métrage et donc à la recherche d'une production, et c'est très dur... En plus on cumule les handicaps : on est basés en province !!!

C'est d'ailleurs pour ces raisons entre autres que nous n'avons pas pu être présents samedi. J'avais le choix entre deux options, faire 13 heures de route en co-voiturage, ou payer 130 €  de train. Je n'ai pu faire ni l'un ni l'autre.
Je sais que d'autres ont fait l'effort, et c'est super ! Je l'ai fait moi-même sur de précédents événements mais là, l'association n'a plus un sou pour payer des billets...

Je regrette toutefois sincèrement de n'avoir pu être là, et a fortiori pour recevoir un prix (j'ai souvent râlé contre les réals absents qui reçoivent des prix , oups !!).
J'espère pouvoir venir à une prochaine édition, ne serait-ce qu'en tant que spectatrice.

Merci encore à toute l'équipe ! Et bon courage à Olivier, et aux autres. Sincèrement nous sommes dans la même galère...
Catherine.

Message 860
Envoyé 2013-06-08 19:35:01
Modifié le 2013-06-08 19:35:01

7

Composition et étalonnage

 

Ardi (Ardeshir Golgolab) / AAis
Ardi
  • Currently 5.00/5

Oui Catherine. On aurait en effet aimé vous rencontrer pour que vous nous racontiez la genèse de votre film (Maux Croisés).
Film d'ailleurs que je trouve remarquable en matière de composition, éclairage et étalonnage. Cette esthétique générale du film lui donne un cachet et une coloration spéciale. Quand je pense à ce film, c'est cette coloration qui me revient en premier. La couleur générale que je retiens c'est le rouge avec du bleu en contrast. Pour moi cela veut dire que cette partie esthétique est bien maîtrisée.

Ce n'est pas le seul point qui est maîtrisé, le scénario est bien, les comédiens sont remarquables et le son est aussi bien travaillé. Quand on apprend en plus que c'est votre premiers court.... Bravo.

A propos de ce point technico-esthétique qu'est la composition d'image et l'étalonnage je vous recommande deux articles/vidéo que j'ai mis sur le site (il vaut mieux comprendre un peu l'anglais):

En tous cas ces deux tutoriaux ont été pour moi extrêmement bénéfiques et je les expérimenté sur plusieurs films depuis... C'est super!

Ardi


Message 861
Envoyé 2013-06-08 23:51:51
Modifié le 2013-06-08 23:51:51

8

En réponse à Agloup

 

PL
PL
  • Currently 1.88/5

Bonjour,

Je suis le réalisateur de The Viewers et je vous remercie pour votre commentaire, c'est toujours agréable d'avoir un retour sur son travail!
A l'origine, l'idée était de filmer deux personnages séparés par une vitre sans tain et de jouer sur le fait que l'un puisse voir l'autre tout en restant caché. Ensuite s'est greffée l'idée de mettre de part et d'autre de cette vitre un photographe et une actrice déchue au moment où sa carrière pourrait être relancée. Plus que cette histoire, ce qui m'intéressait était de jouer sur le vrai et le faux dans ce film, et de laisser suffisamment d'espace au spectateur (d'où le titre) pour qu'il puisse, selon sa sensibilité et sa perception du film, placer où il le souhaite la frontière entre ce qui relève du jeu et ce qui se passe réellement. Aussi suis-je très touché par votre commentaire mentionnant le fait de conduire un spectateur d'un point de départ à un point d'arrivée car c'est ce que je souhaitais au moment de la conception du projet. Je pense qu'intégrer le spectateur dans le dispositif du film est essentiel, et, dans ce court-métrage, c'est une chose que j'ai toujours gardé en tête: je voulais un film qui joue avec le spectateur, qui le déstabilise, le frustre parfois tout en lui procurant du plaisir.
Parmi les inspirations, je citerai le travail de David Lynch, dont je me suis inspiré pour le montage son et le mixage; Blow up pour le personnage du photographe; Sunset Boulevard et l'important c'est d'aimer pour le personnage féminin et, en références plus lointaines, Vertigo, 2046 (pour la photographie), Gilda, l'Etrange affaire Angelica et des photos d'Erwin Olaf et de Gregory Crewdson.
J'espère avoir répondu à votre question, si vous en avez d'autres, n'hésitez pas à me les poser.

Concernant le festival, je l'ai trouvé très agréable, c'était un plaisir d'y participer. Je rejoins néanmoins les commentaires précédents concernant la longueur de la programmation: autant de films en une journée, c'est effectivement un peu long... D'autant que, par conséquent, cela nuit peut-être à la rencontre entre le public et les réalisateurs, écourtée. Néanmoins, le festival dans son ensemble est bien pensé et mérite d'être continué. Cette volonté de créer des rencontres entre les spectateurs et les réalisateurs est très bonne! Bon courage pour les futures éditions,

Cordialement
Pierre-Loup DOCTEUR

Message 862
Envoyé 2013-06-09 15:15:58
Modifié le 2013-06-09 15:16:20

9

réponse à Ardi

 

CathCayre
CathCayre
  • Currently 1.51/5

Merci Ardi pour ces commentaires et pour les liens.
C'est l'avantage d'avoir une belle équipe : le chef opérateur, l'étalonneur et les ingés son étaient tous des pros et ont fait du bon boulot, c'est à eux que reviennent ces compliments sur la qualité esthétique du film.

Je regarderai les tutoriels avec intérêt.

Catherine.

Message 864
Envoyé 2013-06-10 11:16:30
Modifié le 2013-06-10 11:16:30

10

Pour PL

 

Ardi (Ardeshir Golgolab) / AAis
Ardi
  • Currently 5.00/5

Pierre-Loup,
sous tous les angles, artistique, scénaristique, technique, etc, ton film est vraiment impressionnant.
L'ambiance est parfaitement recréée, les comédiens sont excellent, le scénario intéressant.

Quand on voit une telle maîtrise à ton age,... je pense qu'on va entendre parler de toi. Bravo.

Il est vrai que tu as été super bien entouré, que t'as bénéficié de beaucoup de moyens et que ça ne t'a pas coûté. Ce que la plupart d'entre nous ne peut pas faire. Mais ça n'enlève rien à tes qualités, voir au contraire, ça démontre ta capacité à gérer une équipe et à déléguer le travail à des gens dont c'est le métier.

Juste un truc sur le plan technique: le niveau du son. Il est vraiment très bas. J'ai été obligé de réencoder ton film  en relevant le niveau du son, et à la projection on a réglé sur ton film l'ampli sur 9 sur une échelle de 10 et le niveau était encore trop bas je trouve.

Cordialement
Ardi

Message 886
Envoyé 2013-06-10 21:10:52
Modifié le 2013-06-10 21:10:52

11

En réponse à Pierre-Loup

 

Agloup ( )
Agloup
  • Currently 1.58/5

Bonjour Pierre-Loup,

et merci beaucoup pour votre réponse étayée tant en ce qui concerne la genèse de votre travail que pour les références qui vous ont inspiré. Je dois d'ailleurs humblement avouer que certaines d'entre elles me sont inconnues. Aussi, ai-je jeté un rapide coup d'oeil, juste histoire de "voir", et je dois dire que certaines m'ont intéressé. Je tenterai donc d'y pallier à l'occasion... Au passage, voilà peut-être là, très "concrètement", l'une des fonctions intéressantes - il y en probablement d'autres - qu'il y a à susciter et à poursuivre des échanges entre le public (spectateur)  et les auteurs (créateurs), une fois le festival terminé...

En ce qui concerne le "rôle" d'arbitrage dévolu au spectateur sur le positionnement de frontière entre ce qui relève du jeu et ce qui se passe réellement comme vous dites, il me semble que c'est justement cela qui fait tout l'intérêt (intellectuellement parlant) et dans une certaine mesure l'originalité, de votre film. Ne pas se sentir impliqué par ce choix en tant que spectateur, c'est je crois, passer à côté. Du moins c'est ainsi que pour ma part, je l'ai perçu, ressenti et compris... Peut-être même de façon excessive d'ailleurs, puisque, pour être tout à fait honnête avec vous, j'ai, l'espace de quelques instants, pensé que la faiblesse du niveau sonore jouait dans la fonction de reléguer le spectateur à sa fonction d'observateur (viewer) y compris via la présence des sous-titres dont j'ai même émis l'hypothèse qu'ils puissent être distincts des dialogues... Comme vous le voyiez, "cela" m'a fait cogiter...

Puisque dans votre réponse préalable, vous me proposiez, le cas échéant, de répondre à d'autres questions, je saisis l'opportunité offerte. Qu'en est-il de la référence à Magritte ? Ou plus précisément, pourquoi le choix de ce tableau ci de Magritte, plutôt qu'un autre de lui ?

Quoi qu'il en soit encore félicitations pour ce travail ainsi qu'à ceux qui y ont contribué. J'en profite pour vous demander, si d'une manière ou d'une autre, il serait possible de visionner, à nouveau votre court-métrage ?

Cdlt

Franck

Message 887
Envoyé 2013-06-11 13:49:19
Modifié le 2013-06-11 13:53:43

12

Réponse

 

plumdenstock (Pierre-Louis Umdenstock)
plumdenstock
  • Currently 1.77/5

Bonjour,

Tout d'abord, merci au festival "Les Clayes du Cinéma" d'avoir sélectionné notre film pour cette édition 2013. Nous avons vu de très bons films et sommes très satisfaits de l'accueil des organisateurs !

Et merci à toi Agloup de ton mot concernant "Une sonate." ; nous sommes ravis si notre travail a trouvé une résonance particulière à tes yeux. Voici quelques éléments pour te répondre sur ta question concernant les origines du projet:

La réalisation de notre sonate a été une véritable course contre la montre. En effet, le projet a d'abord été écrit pour participer à un concours en ligne qui expirait moins de deux mois après la date où nous avons décidé de participer. Le thème de ce concours était "Je suis fan", et il nous fallait réaliser un film d'une durée inférieure à 2'20'' ; Alban et moi avons brainstormé ensemble sur ce sujet en compagnie de notre comédienne Perrine Mégret, et nous sommes tombés d'accord pour travailler sur la question du FANatisme.

Travailler sur une histoire d'amour perturbée par la présence d'une figure classique s'est vite imposé à nous. Nous voulions travailler sur l'enfermement, la folie et le triangle amoureux.

Nous voulions que l'homme fasse un sacrifice pour sauver son couple à la fin de l'histoire, et avons immédiatement pensé à faire un lien direct avec notre figure centrale... Nous avons évoqué la possibilité de travailler sur la peinture de Van Gogh (il se serait alors coupé une oreille en guise de sacrifice), mais la musique de Beethoven (qui proposait, lui, la surdité sans découpage) a vite été choisie pour traduire les élans de notre histoire d'amour torturée.

Nous trouvions les trois mouvements de "La sonate au clair de lune" magnifiques, et qu'ils s'articulaient bien avec notre idée : Le premier mouvement est lent et grave, le second plus dynamique mais mélancolique et doux, le troisième peut évoquer une véritable fureur. Nous avons ainsi construit la structure dramatique de notre film en écoutant la musique (1er mouvement: la rupture, 2ème mouvement: le désarroi & la solitude, 3ème mouvement: le sacrifice).

Nous avons ensuite écrit le scénario en moins de quinze jours, et avons travaillé dans le même rythme à la réalisation car il nous restait très peu de temps avant la fin du concours. Il s'agissait de notre première co-réalisation. Le film a été monté/mixé/étalonné à peine une semaine après le tournage et en moins de 48 heures afin de rendre le film dans les temps.

Alban et moi étions catégoriques sur un point : le film devait exister dans deux versions différentes ; une version pour le concours d'une durée de 2'20'', et surtout une version longue (celle qui vous a été présentée au festival) de 4'30''. Nous préférons largement cette dernière.

Nous espérons avoir répondu à ta question. N'hésite pas à nous demander des précisions supplémentaires, c'est avec grand plaisir.

Pour finir, encore un grand merci au festival !
À bientôt et à l'année prochaine pour la nouvelle édition ?

- Pierre-Louis Umdenstock & Alban Ravassard / collectif L'Atelier 321





 

Message 888
Envoyé 2013-06-12 18:11:54
Modifié le 2013-06-12 18:19:34

13

Réponse à Ardi et Franck

 

PL
PL
  • Currently 1.88/5

Merci Ardi, il est vrai que le son était très bas. Je crois que c'est parce que le film a été mixé en 5.1 et qu'il y a eu quelques problèmes lors du passage en stéréo (malheureusement, ce n'est pas la première fois que je rencontre ce type de problème). Il est vrai que le film s'est fait dans des conditions qui ont plutôt tendance à faciliter la tache, pas nécessairement en terme de budget mais de matériel dont l'école dispose. Toutefois, je crois que la principale chance que j'ai eue est d'avoir été entouré par une excellente équipe, que ce soient les assistants à la mise en scène, les acteurs, l'équipe décor ou encore son... Par exemple, les chefs opérateurs, Jonathan Ricquebourg, Mahmoud Belakhel et Felipe Quintelas ont pensé la lumière pendant plusieurs semaines avant le tournage. Nous avons eu de nombreuses discussions ensemble, ainsi que plusieurs rencontres avec les gens en charge du décor pour les choix de couleur, de matière, etc. De fait, la plus grande chance que j'aie  eue, c'est d'avoir une équipe totalement impliquée dans le projet, bien plus que des moyens financiers ou techniques. Car on peut avoir tous les projecteurs du monde, par exemple, mais c'est encore mieux d'avoir des techniciens qui les maîtrisent parfaitement.


Franck, je trouve votre interprétation concernant les sous-titres et le son un peu bas très intéressante et totalement dans l'esprit du film! Je suis très heureux que le film vous ait parlé et que ce que j'ai cherché à mettre dedans ait été perçu. Concernant le choix du Magritte, j'ai choisi celui-ci parce que je crois que c'est le plus connu et le plus identifiable par le spectateur (qui peut ainsi reconnaitre le peintre, son jeu sur les images et la question de la représentation). Et également car c'est un tableau simple qui s'intégrait plutôt bien au décor. Par ailleurs, ses dimensions sont exactement celles de la vitre sans tain, et c'est un autre avantage! Je vous envoie tout de suite un lien pour visionner le film. Je suis très heureux d'avoir l'avis des spectateurs sur le film d'autant plus que c'est rare lorsqu'on fait des courts-métrages.

Cordialement,
Pierre-Loup


Message 889
Envoyé 2013-06-17 21:57:29
Modifié le 2013-06-17 22:08:40